Cosmétiques made in France : comment choisir des cosmétiques réellement français et locaux ?

temps de lecture : 9 min 

Plus que jamais ces dernières années, on s’informe et on prend conscience qu’il est bien meilleur pour notre santé mais aussi pour l’environnement de se tourner vers une consommation plus locale et plus française. Beaucoup d’entre nous ont pris l’habitude (lorsque c’est possible) de privilégier une consommation locale et française pour notre alimentation (d’ailleurs, vu la variété des climats et des cultures, on est plutôt gâtés en France et en Europe). Par contre, lorsqu’il s’agit des produits que l’on utilise dans notre salle de bain, sur notre peau et nos cheveux, ce n’est pas forcément toujours le cas. 
Autant pour ce qui est dans nos assiettes, on voit assez rapidement ce qui se cache derrière une carotte française et locale mais lorsqu’il s’agit d’un shampoing ou d’un savon c’est un peu moins évident. Et pourtant, comme pour les carottes, vous allez voir, ça fait toute la différence
Mais alors qu’est-ce qu’un shampoing ou un savon local et français ? Comment comprendre ce qui se cache derrière la production des produits de nos salles de bain ? Pourquoi est- il aujourd'hui important de privilégier l’achat et l’utilisation de cosmétiques français et locaux et pas seulement made in France ? Qu’est-ce que ça change pour notre santé et pour la planète ?

 

SOMMAIRE :

  1. Les grandes étapes de production des cosmétiques
  2. Le choix de plantes cultivées localement
  3. Transformer les plantes au plus proche pour fabriquer les ingrédients
  4. Choisir un lieu de production du produit en France, mais pas seulement

1/ Les grandes étapes de production des cosmétiques

Trois grandes étapes sont généralement nécessaires à la production de soins cosmétiques. Chez Umaï ? Nous ne faisons pas tout, tout seuls, bien au contraire. Pour vous donner un ordre d’idée, les différents fournisseurs concernés sont regroupés en rangs, du plus proche au plus éloigné de nous : 
  • Rang 1 : L’assemblage des ingrédients pour fabriquer le produit final (les ateliers qui fabriquent nos shampoings, soins lavants etc..) 
  • Rang 2 : La transformation des plantes en ingrédients  (comme par exemple la transformation du lin en huile de lin) 
  • Rang 3 : La culture des matières premières (par exemple la culture du lin en Normandie) 
Nous reprendrons cette hiérarchisation des étapes de production et des fournisseurs tout au long de l’article pour vous aider à mieux comprendre les enjeux de chaque phase.

culture ingrédients cosmétiques

2/ Le choix de plantes cultivées localement  

Un soin cosmétique est un assemblage précis de différentes matières premières (parfois de 5 à 50 par produit) qui peuvent être d’origine naturelle ou synthétique. 
D’ailleurs si ça vous intéresse : on vous explique les 4 grandes façons de développer les formules des produits cosmétiques juste ici.
Pour ce qui est des matières premières synthétiques, elles sont créées en laboratoire et n'ont donc pas d’origine de culture puisqu’elles ne poussent pas directement dans la nature. En revanche pour les ingrédients naturels ou d’origine naturelle, le lieu de culture à toute son importance : c’est un peu la première étape de la chaîne, là où tout commence. 

Qu’est-ce que l’origine de culture des ingrédients cosmétiques naturels ?  

En cosmétique, les ingrédients naturels ou d’origine naturelle (fabriqués à partir d'ingrédients naturels) sont : 
  • soit cultivés (comme les plantes) 
  • soit extraits directement dans la nature (comme les minéraux, les argiles etc…)
Dans les deux cas, il est possible d’identifier le lieu géographique et de connaître le pays ou la région de laquelle provient l’ingrédient : c’est ce qu’on appelle l’origine de culture ou d’extraction 
Le fait qu’il soit cultivé les rend forcément très dépendant de la nature, des écosystèmes, des saisons ou encore de la météo… Il est nécessaire de jouer avec ces éléments extérieurs mais aussi le cycle de vie de la plante: il faut le temps de semer, de laisser la plante grandir avant de pouvoir récolter et transformer ensuite celle-ci en ingrédient cosmétique. Normalement ces ingrédients ne peuvent donc être produits qu’au rythme de la nature, mais, souvent, en tant que consommateur, il est difficile de se rendre compte de toutes les étapes par lesquelles le produit que l’on a entre les mains est passé. Sans oublier qu’aujourd’hui il est possible d'accélérer et même de transformer certaines cultures à l’aide d’intrants chimiques. 
Et pourtant, ces étapes sont celles qui ont le plus d’impact sur la qualité du produit final mais aussi sur son empreinte environnementale : plus la plante est cultivée proche de son lieu de transformation en ingrédient, puis en soin cosmétique (dans des conditions respectueuses de la nature) plus son impact sera positif sur notre santé mais aussi notre environnement, et inversement !
Aujourd’hui on observe un très grand nombre de marques cosmétiques communiquer sur la notion de “made in France”, mais quasiment jamais sur l’origine de culture de leurs ingrédients, souvent parce qu’elles n’en n’ont aucune idée. Et oui, Made in France ne veut en aucun cas dire que les ingrédients qui composent le produit ont été cultivés ou récoltés en majorité en France. Généralement, cela veut plutôt dire que la production finale du produit a été faite en France (= l’assemblage de tous les ingrédients cosmétiques à la fin pour donner le produit final : shampoing, après-shampoing etc…) 
D’ailleurs sur le site economie.gouv on nous précise bien : “La mention « Fabriqué en France » ne signifie pas que 100 % des étapes de fabrication d'un produit ont été réalisées en France, mais qu'a minima, une partie significative de la fabrication du produit a été réalisée en France.” Ce qui, entre nous, veut un peu tout et rien dire, donc on ne peut que vous conseiller d’être assez vigilant avec cette mention, un peu fourre tout. 

En bref :

la culture de la plante c’est le rang 3 de la chaîne : c'est-à-dire le plus éloigné de nous, en tant que marque. On peut très facilement s’en désintéresser et perdre beaucoup de traçabilité à cette étape car beaucoup de marques sont très rarement en contact direct avec les producteurs ou même intéressées par l'origine de culture des plantes qui composent les ingrédients de leur produits. 
Pourtant, pour fabriquer un même ingrédient (huile de lin par exemple), les origines peuvent parfois être multiples si on n’y prête pas bien attention. En effet, les fabricants d’ingrédients ont l’habitude de se fournir dans plusieurs pays du monde pour éviter des ruptures puisqu'on vous le disait, la culture des plantes est nécessairement très liée à l’environnement et donc forcément incertaine (tempêtes, sécheresse, pénuries, grêle etc…)

culture ingrédient cosmétiques umai


Nos choix Umai de culture 

Chez Umaï, depuis le début de l’aventure, nous avons fait un choix radical : sélectionner uniquement des plantes cultivées et récoltées en France ou à minima en Europe.  
Pourquoi ce choix ? Parce que nous sommes convaincus que nous avons tout ce qu’il faut chez nous et que nous n’avons pas besoin d’aller chercher nos ingrédients à l’autre bout du monde. C’est pourquoi nous faisons le choix de plantes telles que le colza, la prune, l’amande, le blé, l’avoine, l’olive, le chanvre ou encore le chardon-marie, qui, toutes, poussent très bien en France ou au moins dans les pays de nos voisins
 
Sélectionner des plantes locales pour nos actifs c’est bien mais, à nos yeux, cela ne suffit pas ! Nous nous intéressons et sommes particulièrement vigilants à l’origine de culture des actifs que nous mettons en avant sur nos emballages (shampoing doux au beurre de prune de Gascogne par exemple) mais pas seulement. 
 
Il est primordial pour nous d’être également très attentifs aux plantes qui composent les ingrédients qu’on appelle fonctionnels. A la différence des actifs, les ingrédients fonctionnels sont ceux qui peuvent par exemple améliorer la texture du produit, la mousse, son utilisation en générale mais qui n’ont pas directement un impact sur la peau ou les cheveux. 
Sauf que le plus souvent ces ingrédients fonctionnels ne sont clairement pas mis en avant et la culture de leur plante est très souvent négligée. Malheureusement c’est justement dans ces ingrédients qu’on retrouve aujourd’hui quasiment systématiquement la présence d’huile de palme ou d’ingrédients cultivés à l’autre bout du monde, et parfois certaines marques ne le savent même pas puisque c’est le niveau 3 et donc le plus éloigné d’elles. 
 

Nos critères de choix : 

  • Des plantes cultivées en France 
  • Des plantes cultivées en Europe proche (Espagne, Italie, Belgique, Suisse etc..)
  • Des méthodes de culture respectueuses de l’environnement (agriculture biologique, sans pesticides, sans OGM) 
  • Respecter les spécialités de culture de chaque pays (l’Italie est par exemple très productrice d’olive)
 
Il faut savoir que ces critères sont aujourd’hui très (très) restrictifs mais essentiels à nos yeux afin de faire évoluer le monde de la beauté vers plus de transparence et plus d’engagement écologique. 

 

“C’est le cahier des charges le plus difficile que je n’ai jamais eu. Je ne pensais même pas que c’était possible de développer des produits comme ça avec un cahier des charges pareil, mais aujourd’hui c’est aussi l’une de mes plus grandes fiertés” Angéline Roux, Co-fondatrice d’Umaï et ingénieure en formulation cosmétique.   

Notre bilan en 2021 : 

Vous le savez, au-delà de notre engagement environnemental, la transparence est notre maître mot. Nous tenions donc à vous partager la répartition de l’origine de culture des différents ingrédients que nous avons utilisés en 2021. 
Aujourd’hui nous sommes très fiers car + de 35% de nos ingrédients sont des plantes cultivées en France. C’est bien mais nous sommes convaincus que nous pouvons faire encore mieux. 
Seulement 4% de nos ingrédients sont cultivés hors d’Europe, en Asie, il s’agit notamment de notre agent lavant à base de coco. A l’heure actuelle nous n’avons pas trouvé d’alternative satisfaisante mais ce projet est certainement l’un des plus gros challenges qui nous anime aujourd’hui ! 

origine de culture des ingrédients umai

3/ Transformer les plantes au plus proche pour fabriquer les ingrédients

Qu’est-ce que l’origine de fabrication des ingrédients cosmétiques ? 

En tant que consommateurs, on s’en rend rarement compte, mais les ingrédients cosmétiques ne poussent pas tels quels dans la nature. Et oui, une fois la plante récoltée, aussi naturelle soit-elle, doit subir une étape de fabrication : c'est-à-dire une étape de transformation de la plante pour devenir un ingrédient cosmétique. Par exemple, pour le lin normand présent dans notre soin après-shampoing, il est nécessaire de le trier après l’avoir récolté, et d’en extraire les graines pour les presser en huile. C’est cette huile qui sera ensuite intégrée dans notre après-shampoing en tant qu’ingrédient cosmétique. 
Cette étape de transformation permet de concentrer et libérer toutes les propriétés des plantes afin qu’elles puissent avoir un réel pouvoir dans le produit cosmétique. C'est notamment à cette étape qu’on peut transformer des plantes ou créer des synergies entre différentes plantes, parfois à l’aide de procédés scientifiques innovants afin d’obtenir des actifs aux puissants pouvoirs (démêlant, anti-âge, anti-chute etc…) 
Cette étape de transformation doit toujours avoir lieu dans des conditions réglementaires bien spécifiques. Et oui, tout comme dans l’alimentaire, n’importe quel ingrédient ne peut pas être certifié apte à la consommation. Il en est de même pour la cosmétique. La transformation est donc également le moment où, si les réglementations sont bien respectées, l’ingrédient obtient son statut d’ingrédient légalement utilisable dans un produit cosmétique. Cela implique un très grand nombre de tests, notamment pour s’assurer de la sécurité et de la “pureté” de l’ingrédient obtenu, pour la santé principalement (pas toujours pour la planète malheureusement).

En bref :

La transformation de la plante en ingrédient cosmétique c’est le rang 2 de la chaîne. C’est réellement là où se joue une grande partie de la qualité de l’ingrédient et donc plus tard du produit. Être attentif aux procédés utilisés durant la fabrication des ingrédients permet d’être plus exigeant et de sélectionner des ingrédients de grande qualité qui auront une action réelle sur la peau ou les cheveux par la suite, une fois intégrés dans le produit. 
Toutes les marques aujourd’hui ne sont pas forcément en contact direct avec les transformateurs d’ingrédients, aussi appelés dans le jargon “fournisseurs d’ingrédients”. Parfois c’est seulement l’usine de production finale qui est en contact avec eux et non la marque, et parfois certaines marques sont elles-même productrices d’ingrédients cosmétiques. C’est rare mais ça peut exister. Dans ce cas, cela concerne souvent des ingrédients bien spécifiques et iconiques pour la marque. 

 

graine de chanvre

 

 

Nos choix de pays de fabrication pour les ingrédients Umaï

Chez Umaï, nous ne fabriquons pas encore nos propres ingrédients (un jour prochain peut-être ? On ne vous cache pas que c’est un peu un rêve de maîtriser la chaîne de A à Z) mais la proximité avec nos fournisseurs d’ingrédients est primordiale à nos yeux. C’est pourquoi aujourd’hui la quasi-totalité de nos fournisseurs sont européens et surtout à plus de 79% français. 
 
Cela nous permet plusieurs choses :  
  • Grandement diminuer l’impact carbone de nos ingrédients en diminuant le transport du champ de culture au lieu de transformation. C’est très rare que la transformation se fasse sur place, mais comme nous travaillons à ce que la majorité de nos plantes soient cultivées en France il est logique qu’elles soient transformées dans notre pays. 
  • Favoriser l’emploi proche de chez nous 
  • Maîtriser et être extrêmement attentifs aux conditions de transformations, nous sommes très proches de nos fournisseurs et échangeons avec eux très régulièrement notamment sur leur méthodes de travail. 
 
Mais être proche de ses fournisseurs permet aussi de travailler à la transformation de matières spécifiques, par exemple de plantes que l’on aura sélectionnées soi-même et que l’on a envie d’explorer. Je ne vous ai rien dit, mais ça sera le cas pour un futur soin encore secret qui arrive très bientôt. Je ne peux pas vous en dire plus mais nous avons travaillé, main dans la main, pour développer un actif ultra local et unique 🤫
 

Notre bilan en 2021 : 

Aujourd’hui plus de 75% de notre fabrication d’ingrédients est réalisée en France et le quart restant se trouve dans nos pays voisins comme la Suisse, l'Autriche, l’Italie ou encore l’Espagne, ces même pays qui cultivent aussi certaines des plantes que nous utilisons. 
origine de fabrication ingredients umai

Tout au long de l’année, nous vous partageons toutes les origines de fabrication de chaque ingrédient dans les fiches produits de chacun de nos soins, comme ici pour notre soin après-shampoing solide
ingrédient shampoing solide français

4/ Choisir un lieu de production finale en France mais pas seulement 

Qu’est-ce que le lieu de production des produits cosmétiques ? 

Pour terminer, le lieu de production finale des produits est en fait le lieu où tous les ingrédients cosmétiques qui ont été transformés dans le rang 2 se retrouvent et sont assemblés pour produire un soin cosmétique utilisable, c'est-à-dire pour faire un shampoing, un après-shampoing etc. Tout ce processus en 3 rangs est valable qu’un cosmétique soit liquide ou solide, cela ne change rien. 
Ces lieux sont donc généralement des usines plus ou moins automatisées mais peuvent aussi être des ateliers très artisanaux. En France nous avons la chance d’être un pays très reconnu pour son expertise dans l’industrie cosmétique. Et oui, depuis des années nous avons un très grand nombre d’usines de toutes tailles et de toutes expertises à travers le pays. Autant vous dire qu’il est très rare (et pas forcément toujours utile d’ailleurs) pour une marque de choisir de produire ses produits dans un autre pays que la France tant l’expertise et la facilité d’accès à ce type de service est facile chez nous. 
On peut donc très facilement obtenir un produit “Made in France”, puisque l’usine dans lequel il sera fabriqué sera française, mais vous l’aurez compris, cela ne veut en aucun cas dire que toutes les étapes que l’on a explorées avant le seront également. C’est bien là que se fait toute la différence. 

 

En bref :

La production c’est le rang 1, le plus proche des marques puisque c’est là que sont produits les soins finis. C’est le plus transparent aujourd’hui car le plus facile à réaliser en France tant le nombre d'usines et l'expertise y est importante ! Autrement dit, en cosmétiques c’est vraiment un jeu d’enfant de faire un produit Made in France mais il est extrêmement difficile de faire un produit 100% français aux rangs 1, 2 et 3.  

 laboratoire umai

Nos choix de lieux de fabrication de nos produits chez Umaï  

Comme vous vous en doutez à ce stade de l’article, toutes les productions de nos soins Umaï se font en France. Pour être plus précis : chaque premiers nés d’une longue série voient le jour dans notre laboratoire de recherche situé sur les bords de la rivière du Loing à Montargis, dans la Cosmetic Valley. C’est là où toute l’histoire commence. 

laboratoire de recherche umaï

Une fois que la recherche est terminée, nos soins sont produits en grande quantité dans différentes usines, minutieusement choisies pour leurs expertises et leurs équipements de qualité. Nos soins du cheveux (nos shampoings, soins après-shampoing et crèmes bouclées) sont aujourd’hui faits en Bretagne, nos soins de la peau, eux, sont faits entre la Lorraine (soins lavants visage & corps et soin de rasage) et la Normandie (lait démaquillant solide).  
Mais comme on vous l'a dit, cette étape est la plus facile à réaliser en France, on n'a pas vraiment de mérite.
fabrication des cosmétiques
 
J’espère sincèrement que ce (conséquent) article vous aura plu et vous aura surtout permis d’y voir plus clair sur ce qui se cache réellement derrière la mention “Made in France”. J’espère aussi qu’il vous aidera à l’avenir à choisir des cosmétiques naturels réellement français si le cœur vous en dit. 
En attendant vous pouvez toujours découvrir notre gamme de soins solides français et locaux juste ici. 
 
soins cosmétiques solide umaï

Plus que jamais vous connaissez nos convictions mais si vous avez la moindre question je serai ravie d’y répondre alors n’hésitez pas à nous laisser un commentaire juste ici 👇
 
Célia & l'équipe Umaï

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

@umai-natural

sur instagram.