L'écrin en liège

Début janvier, nous vous avons dévoilé notre première innovation de l’année 2020 : l’écrin de voyage en liège. Fruit de longues réflexions, analyses et échanges au sein de l'équipe, nous sommes passés par tout un cheminement pour concevoir cet écrin dont nous sommes si fiers. Cette fois encore, vous avez été nombreux à nous faire des retours extrêmement positifs et à soutenir le lancement. D’ici quelques jours désormais, l’écrin sera entre vos mains. Pour l’occasion, nous avons souhaité, à travers ces quelques lignes, partager avec vous toute l’histoire du projet.. 

Chez Umaï, nous nous sommes promis une chose : chacun de nos projets devra toujours répondre à un besoin bien précis et aucun produit ne pourra être conçu au détriment de notre belle planète. Ainsi, nous avons tout fait pour que l’écrin réponde à cette double promesse : il permet de protéger le shampoing Umaï dans tous nos déplacements et est conçu dans une matière respectueuse de l’environnement, le liège. La nature nous guide.

Dès le lancement de notre shampoing Umaï l’année dernière, certains d'entre vous nous ont interrogé sur la façon de le transporter. Vous nous avez ainsi conforté dans l’idée de créer cet écrin de transport. Il nous fallait ensuite imaginer sa forme. Nous souhaitions que l'écrin Umaï épouse parfaitement les formes si singulières de notre shampoing. En faisant ce pari, nous nous assurions que vous pourriez voyager sans craindre d'abîmer votre shampoing. Notre première promesse était alors respectée : créer un objet vraiment utile.

Il nous fallait ensuite trouver la matière qui nous permettrait de respecter notre deuxième promesse : protéger notre planète. Au tout début de nos recherches, nous avons exploré la possibilité de concevoir notre étui en inox. En se renseignant sur le sujet et en échangeant avec des professionnels du secteur, nous avons vite compris qu'il serait forcément de Chine, principal pays producteur d’inox de nos jours. En effet, l’inox est un alliage de nickel et de chrome, deux matières extraites principalement des mines en Afrique et en Asie. Leurs productions sont absorbées par l'Asie. Ainsi, aujourd'hui, il est impossible de concevoir un objet en inox entièrement en France ou en Europe. L’une de nos volontés premières avec Umaï consiste à toujours se tourner vers des solutions locales afin de réduire au maximum notre empreinte carbone. L’inox nous apparaissait donc en contradiction avec ce que nous souhaitions défendre. Votre écrin aurait déjà fait une fois le tour du monde avant de vous rencontrer. Nous avons donc retroussé nos manches et poursuivi nos recherches. 

           Nous avons alors exploré une deuxième piste : celle du verre. Le verre est une matière qui peut, contrairement à l’inox, être produite proche de chez nous. Recyclable à l’infini, le verre est une matière bien plus proche de nos valeurs. Au fil de nos recherches et en contactant de nombreux verriers, nous avons compris qu’il serait difficile de respecter notre première promesse si nous choisissions le verre. En effet, le verre  ne nous permettait pas de créer des écrins à la forme de notre shampoing. Il nous fallait quelque chose de plus léger, de moins fragile et de surtout plus personnalisable !

Après avoir exploré différentes alternatives, engagé de nombreuses recherches et après de longs échanges au sein de l’équipe, nous avons trouvé: utiliser le  chêne liège. Matière 100% naturelle, renouvelable et biodégradable, le liège est un matériau exceptionnel. Il est également imperméable, durable et hypoallergénique. La perle rare pour nous car sa fabrication ne se fait jamais au détriment de notre planète. En effet, une fois tous les neuf ans durant les mois d’été, l’écorce du chêne-liège peut être retirée à la main sans abîmer l’arbre. L’écorce récoltée est ensuite réduite en granules de différentes tailles. Sous l’effet de la chaleur, il est alors possible de former des plaques dans lesquelles nous pouvons découper la forme exacte de notre écrin. Contrairement à l’inox, notre liège est cultivé, ramassé et travaillé en Espagne dans les régions de l’Andalousie et de l'Estrémadure à l’aide d’un savoir-faire unique.

 Ainsi, votre écrin n’aura fait que très peu de kilomètres avant de repartir en voyage à vos côtés. En plus d’être résistant, nous nous sommes assurés que l’écrin ne s’ouvre pas une fois placé dans votre sac de voyage.

Nous avons vraiment pensé cet écrin comme un coffret adapté pour le voyage et non comme un objet à poser sur le bord de notre douche. Il est tout à fait possible d’y mettre le shampoing encore humide à l’intérieur mais pour préserver à la fois votre shampoing et l’écrin nous vous conseillons de le ressortir une fois arrivé à destination pour lui permettre de sécher à l’air libre. 

Vous savez désormais tout. L’histoire de nos écrins continuera quand vous l’aurez entre vos mains. Nous vous laissons écrire la suite.

L'équipe Umaï 

@umaï.natural

sur instagram.